Gestion locative à Riec-sur-Bélon : à combien s’élèvent les rémunérations du gestionnaire de biens ?

Partager sur :
Gestion locative à Riec-sur-Bélon : à combien s’élèvent les rémunérations du gestionnaire de biens ?

Pour assurer une gestion locative à Riec-sur-Bélon, vous avez décidé d’engager un professionnel ? C’est la meilleure initiative à prendre si vous souhaitez que votre activité soit facilement rentable. Cela vous libère également des contraintes liées à la location, mais vous impose une dépense supplémentaire : les rémunérations du gestionnaire. Combien valent-elles exactement ? Voici un indice de réponse. 

Une petite partie du loyer annuel

Le mandat de gestion locative indique les fonctions attribuées au gestionnaire de biens. Si vous optez pour un mandat semi-délégué, cela signifie que vous partagez les responsabilités avec le professionnel. Mais dans le cas d’un mandat délégué, vous confiez l’administration totale de l’activité au mandataire. Dans ce cas, ses tâches seront plus nombreuses. Ses honoraires seront calculés en conséquence. D’une manière générale, une gestion locative coûte annuellement entre 6 % et 10 % du loyer du bien sur 12 mois.  

En outre, les tarifs ne sont pas encadrés pour ce type d’activité. Toutefois, chaque prestataire doit être transparent par rapport à sa grille de rémunération. Celle-ci doit être visible sur son site vitrine et au niveau de ses bureaux. 

Des prix pouvant être doublés

En moyenne, les honoraires annuels du gestionnaire représentent un mois de loyer. Cette base de calcul concerne fréquemment les tâches habituelles de la location telles que la perception des loyers, la délivrance des quittances et la gestion des charges. Mais si le professionnel est apte à effectuer d’autres fonctions, une facturation en sus peut s’appliquer. Il est notamment courant que le propriétaire-bailleur lui demande d’assister aux assemblées générales en son nom, moyennant des rémunérations à part. 
En somme, le coût d’une gestion locative varie d’un professionnel à un autre et selon les contrats. Les 10 % du loyer annuel ne représentent qu’une moyenne. La facture définitive peut facilement grimper. Le propriétaire-bailleur est appelé à comparer les offres avant de choisir le gestionnaire de biens à engager.