Achat immobilier à Quimperlé : ce qu’il faut faire lors d’une ultime visite des lieux

Partager sur :
Achat immobilier à Quimperlé : ce qu’il faut faire lors d’une ultime visite des lieux

Vous êtes sur le point de réaliser un achat immobilier à Quimperlé ? Cela signifie que la date pour la signature de l’acte de vente chez le notaire vous a été communiquée. Mais alors, il est temps de penser à entreprendre une ultime visite du bien que vous allez acquérir, idéalement la veille de ce rendez-vous fatidique. Que faire à cette occasion ? Voici ce qui pourra vous aider à en faire bon usage. 

1. Vérifier que le bien est prêt à vous accueillir

La signature de l’acte de vente manifeste la fin de la transaction et la livraison du bien. Pour que vous puissiez en jouir directement et vous y installer, il est impératif que les lieux soient libérés inoccupés. L’ultime visite vous permet de vous en assurer. Pour cela, vérifiez qu’aucun objet personnel ne se trouve plus dans chaque pièce qui compose la propriété. N’oubliez pas d’inspecter les équipements tels que le garage ou encore la cave.

2. Faire l’inventaire des objets impliqués dans la vente

Vous pourrez faire fi de cette étape si la vente porte sur un bien vide. Mais si elle concerne les quatre murs du bâtiment en plus de quelques éléments matériels en plus, la dernière visite vous sera utile pour vérifier qu’aucun article ne manque. L’avant-contrat doit comporter la liste de tous les objets impliqués dans la transaction. Munissez-vous-en pour faire un inventaire méticuleux. Si un article fait défaut, le vendeur doit le restituer ou le remplacer par un objet de même valeur. 

3. Vérifier l’état du bien et de ses composantes

Cette dernière visite doit surtout vous permettre de faire un ultime état des lieux. Le but est de vous assurer que la propriété n’a subi aucune dégradation depuis votre précédente visite. Techniquement, celle-ci a dû avoir lieu avant la signature de l’avant-contrat. Si un dommage est apparu entre-temps, les frais de réparation doivent être assumés par le propriétaire-vendeur. D’une manière générale, les dépenses seront déduites du prix de vente du bien.